Le vinyle est-il mauvais pour la santé ?

La presse soulève souvent la question de l’effet nocif du PVC (ou vinyle) sur la santé. Quick-Step brise certaines légendes urbaines et explique la vérité. Découvrez le b.a.-ba du PVC.


Plastifiants alternatifs

Pour rendre les produits vinyles flexibles, les fabricants utilisent des substances appelées « plastifiants ». Ces plastifiants (les phtalates, par exemple), disponibles dans des formes et des types divers, ont été lancés il y a plusieurs décennies. Grâce à un contrôle et à un examen minutieux avant et après leur commercialisation, les plastifiants utilisés à l’heure actuelle donnent des produits vinyles sûrs et de haute qualité. De plus, certains fabricants, comme Quick-Step, sont aujourd’hui en pleine transition pour créer à l’avenir des sols vinyles sans phtalates.

Bébé à bord ? La sécurité d’abord !

L’une des légendes urbaines les plus immuables sur le vinyle concerne ses effets sur la santé des nourrissons et des enfants. Pourtant, les substances utilisées pour les sols vinyles respectent toutes les normes légales et exigences sanitaires les plus strictes. Vos enfants peuvent ainsi marcher, ramper et jouer en toute sécurité sur un sol vinyle.


Composants confinés

Il est vrai que les plastifiants ont tendance à « migrer » et peuvent se répandre dans une pièce. Toutefois, aujourd’hui, les fabricants de vinyle veillent à réduire la quantité de composés organiques volatils (COV), ce qui permet de les confiner dans votre sol vinyle. Ainsi, l’air intérieur de votre maison reste frais à tout moment.